Un an après sa fondation, le NPA est-il déjà mort?

Par
L'heure est à l'autocritique au sein du parti d'Olivier Besancenot. Après le maigre 2,5% des régionales, il espère parvenir à trancher des contradictions internes, lors de son prochain congrès de novembre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après les échecs électoraux, le NPA fait son introspection. Une fois la séquence 2008/2010 terminée, le nouveau parti anticapitaliste prend le temps de l'autocritique et entame un long processus de réflexion interne, jusqu'à un congrès en novembre qui s'avère crucial pour son avenir. L'occasion pour une formation dont le caractère hétéroclite apparaît comme une faiblesse au lieu d'être la force désirée, d'en finir avec ses impensés programmatiques. Au bout du chemin, ce sera soit le moribond soit le rebond.