Adama Traoré : les juges demandent une nouvelle expertise médicale

Par

Le 27 janvier, des professeurs de médecine belges avaient conclu que les pratiques d’interpellation des gendarmes avaient contribué au décès d’Adama Traoré le 19 juillet 2016. Pour autant, les juges d'instruction les sollicitent pour une nouvelle expertise.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cinq ans après le décès d’Adama Traoré, l’enquête ne cesse d’être relancée par des expertises et contre-expertises alors même que plusieurs d’entre elles, dont la dernière rendue le 21 janvier par des médecins belges, ont relié l’origine de l’asphyxie du jeune homme menotté au plaquage ventral pratiqué par les gendarmes lors de son interpellation à Beaumont-sur-Oise (Val-d’Oise), le 19 juillet 2016.