Un remaniement faute de mieux

Par

Après deux semaines de flottement, Emmanuel Macron a dévoilé mardi 16 octobre son nouveau gouvernement. Une équipe constituée pour rassurer les alliés de la majorité et les collectivités territoriales, tout en respectant des « équilibres » politiques de plus en plus difficiles à tenir, tant les candidats aux postes ministériels se font rares.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Deux semaines pour « trouver le bon équilibre ». Deux semaines de casse-tête politique, de refus et de flottement, pour proposer un gouvernement censé, selon l’exécutif, donner « un second souffle » tout en conservant le même « mandat politique ». Mardi 16 octobre au matin, le remaniement attendu depuis la démission rocambolesque de l’ancien ministre de l’intérieur Gérard Collomb a enfin été dévoilé. Dans la soirée, Emmanuel Macron a tenu à s’exprimer à la télévision pour renouer « le contact direct » avec les Français, en l’occurrence par une allocution enregistrée depuis l’Élysée.