Pauvreté, l’urgence oubliée

Par

Les associations d’aide aux plus précaires estiment qu’un million de personnes supplémentaires ont basculé dans la pauvreté. Elles réclament une hausse du RSA. Refus du gouvernement. Les mesures qui seront bientôt annoncées ne seront pas à la hauteur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il est des confusions qui disent beaucoup. Par exemple sur les points aveugles d’un pouvoir lorsqu’il considère les plus pauvres. Mercredi soir, lors de son interview télévisée, Emmanuel Macron a annoncé qu’une « aide exceptionnelle de 150 euros, plus 100 euros par enfant » allait très bientôt être versée aux « bénéficiaires du RSA et des APL ». Un coup de pouce financier bienvenu pour les Français les plus précaires, très largement touchés par la crise économique déclenchée par l’épidémie de Covid-19 et le confinement du printemps. Une telle initiative permettrait aussi, affirmait alors le président, de toucher « tous les jeunes très largement », eux qui sont parmi les plus vulnérables.