Attentats du 13-Novembre: notre dossier Reportage

Au Congrès, une Chambre bleue

Lundi, devant le Congrès réuni à Versailles, François Hollande a annoncé une batterie de mesures sécuritaires. Le Parlement n'est pas encore une Chambre bleu horizon, comme en 1919, puisque la gauche est au pouvoir. Mais il est de toute évidence une Chambre bleue, convertie à la nécessité de la « guerre » et prête à approuver des mesures d'exception.

Mathieu Magnaudeix

16 novembre 2015 à 22h48

La lecture des articles est réservée aux abonné·e·s. Se connecter

Deux touristes, qui ne savaient pas, font des selfies devant le château de Versailles. Au moins, elles l’auront aperçu, mais elles ne verront pas la chambre du roi : pas question de rentrer, c’est jour de Congrès, le château de Louis XIV est bouclé. La place d’Armes est vide. Il y a des policiers tous les 20 mètres, à pied, à cheval, même dans les parkings souterrains.
À l’entrée réservée à la presse, c’est la fouille des grands jours, contrôles d’identité et rayons X. « Comme à l’aéroport de New York », lance une journaliste expérimentée qui en a vu d’autres, des Congrès, mais jamais aussi surveillés. La garde républicaine guette dans un coin. Un chien de gendarme, qui doit renifler les enregistreurs des journalistes radio, les caméras et les sacs à dos, se fait attendre. La même journaliste : « Vous voulez que j’appelle mon chat ? » Pour entrer dans l’hémicycle de la salle du Congrès où sénateurs, députés et ministres commencent à s’installer, les dames doivent même abandonner leur sac à main. Portables interdits, comme les photos. « Vous allez rentrer dans l’hémicycle les mains dans les poches », dit un huissier. Dans la salle de presse, il y a les journaux officiels qui datent de la guerre de 14.

Sécurité renforcée au Congrès. Un chien renifle les sacs des journalistes. © Mathieu Magnaudeix
Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

À ne pas manquer

Éducation — Enquête
Suicide de Dinah, 14 ans : « On veut comprendre pourquoi le collège n’a rien fait »
Près d’un mois après le suicide de Dinah, 14 ans, ses parents ont déposé plainte pour « harcèlement » et accusent le collège de non-assistance à personne en danger. Plusieurs témoins dénoncent la passivité de l’établissement. La direction dément tout dysfonctionnement.
par David Perrotin
Santé — Enquête
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Violences sexuelles — Enquête
Violences sexuelles : l’ancien ministre Jean-Vincent Placé visé par une plainte
Selon les informations de Mediapart et de l’AFP, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte pour harcèlement sexuel d’une ancienne collaboratrice. D’après notre enquête, plusieurs femmes ont souffert du comportement de l’ancien sénateur écolo, devenu secrétaire d’État sous François Hollande.
par Lénaïg Bredoux
Migrations — Reportage
En Pologne, les migrants toujours en quête de protection
Plusieurs centaines de migrants ont tenté d’entrer en Pologne la semaine dernière. Dans la forêt située côté polonais, activistes et médecins bénévoles croisent toujours des familles ou hommes seuls, traumatisés et transis de froid, qu’ils aident du mieux qu’ils peuvent. Des avocats se mobilisent pour faire respecter le droit d’asile.
par Nejma Brahim