Macron candidat, l’audace et le péril

Par

Emmanuel Macron a annoncé ce mercredi à Bobigny (Seine-Saint-Denis) sa candidature à l’élection présidentielle. Une façon de s’émanciper définitivement de François Hollande et de proposer une « alternative crédible » aux centristes qui s’apprêtent à voter dimanche à la primaire de la droite. Cette décision est audacieuse, pour un ancien ministre qui n’a jamais été élu et entend recomposer le paysage politique à partir de rien. Elle est aussi tactique, et donc périlleuse, dans un contexte politique incertain où tout semble possible.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ses soutiens le pressaient. Beaucoup ne comprenaient pas pourquoi il n'était pas déjà sorti du bois. Emmanuel Macron a décidé de franchir le pas. Au Campus des métiers de Bobigny (Seine-Saint-Denis), un centre de formation auquel il avait réservé sa première visite après être sorti du gouvernement le 30 août, Emmanuel Macron a annoncé sa candidature à l'élection présidentielle.