Le Covid sème la pagaille dans un centre d’accueil pour demandeurs d’asile

Par

Au cours des dernières semaines, plusieurs cas de Covid-19 ont été répertoriés dans un Centre d’accueil pour demandeurs d’asile (Cada) en Île-de-France, mettant en lumière des dysfonctionnements dans la gestion des cas contacts et cas positifs durant leur isolement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au bout du fil, la voix est enrouée. Dans la chambre qu’elle partage avec une autre femme dans un Centre d’accueil pour demandeurs d’asile (Cada) d’Île-de-France, Ines* songe aux dernières semaines qu’elle a vécues. « Ça a commencé par de la fièvre et une toux importante début octobre, se souvient-elle. Je suis allée à l’hôpital pour me faire tester, mais on m’a répondu qu’il fallait attendre une certaine période d’incubation, soit huit jours, avant de faire le test. »