La « garde biterroise » voulue par Ménard adoptée en conseil municipal

Par

Contre l'avis de la préfecture, la municipalité de Béziers, dirigée par Robert Ménard, a voté mardi soir la création d’une « garde biterroise » pour patrouiller dans la ville pendant la durée de l’état d’urgence. Préfet et syndicat de défense des policiers municipaux pourraient saisir le tribunal administratif.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Contre l'avis de la préfecture, la municipalité de Béziers, dirigée par Robert Ménard, a voté mardi soir la création d’une « garde biterroise », par 35 voix pour et 13 contre (voir la vidéo). Cette mesure a été proposée après les attentats par le maire d'extrême droite. Allié au Front national, Robert Ménard est coutumier des annonces polémiques (lire notre enquête).