Les jeunes actifs pénalisés par le nouveau calcul des APL

Par

La réforme va ajuster le montant de l’APL aux ressources des bénéficiaires chaque trimestre, alors que le système actuel prend en compte les revenus d’il y a deux ans.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La loi de finances pour 2019, en cours de vote, prévoit un nouveau coup de rabot sur les aides personnalisées au logement, après la retenue de 5 euros par mois aux 6,5 millions d’allocataires depuis le 1er octobre 2017.