Patrouilles anti-migrants: trois identitaires relaxés en appel

Par

Deux responsables de Génération identitaire ainsi qu’un ex-cadre ont été relaxés en appel mercredi. Ils avaient été condamnés à six mois de prison ferme en 2019 pour avoir « exercé des activités dans des conditions de nature à créer dans l’esprit du public une confusion avec l’exercice d’une fonction publique ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils ont finalement été relaxés. Clément Gandelin, président de l’association d’ultra-droite Génération identitaire, Romain Espino, porte-parole, et Damien Lefèvre [connu sous le nom Rieu – ndlr], ancien cadre du mouvement, ont été relaxés par la cour d’appel de Grenoble mercredi 16 décembre.