Comment un homme, né d’un don de gamète anonyme, a retrouvé son géniteur

Par

Arthur et Audrey Kermalvezen, nés par PMA, se battent depuis de longues années pour que les enfants conçus grâce au don aient accès à leurs origines. Après un test génétique, le premier a réussi à obtenir des indices sur l'auteur de ses jours. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Arthur Kermalvezen, né par procréation médicalement assistée (PMA), s’est toujours interrogé sur l’identité de son géniteur. Avec son épouse, elle aussi concernée, ils ont saisi les tribunaux, en vain, pour avoir accès à leurs origines personnelles.