Le 49-3, ce « déni de démocratie »

Par

Rarement un gouvernement de gauche a utilisé le « 49-3 » pour forcer la main de sa majorité. François Hollande lui-même a qualifié cette procédure, qui permet à l'exécutif de passer en force à l'Assemblée nationale, de « déni de démocratie ». Mais c'était en 2006.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Ce n’est pas la loi du siècle » mais pour l’imposer, François Hollande et Manuel Valls ont renié une décennie de bonnes pratiques. Mardi 17 février, ils ont dégainé le premier « 49-3 » depuis 2006, le premier d’un gouvernement de gauche depuis Pierre Bérégovoy.