L’école à l’épreuve d’une révolution conservatrice

Par

L’école est en proie depuis les années 1980 à un assaut conservateur, qui s’exprime dans le champ médiatique et politique et qui rêve de restaurer l’ordre et la nation au sein de cette institution. C’est cette révolution conservatrice insidieuse que Grégory Chambat, enseignant dans un collège de Mantes-la-Ville, décrypte dans son ouvrage L’École des réac-publicains, la pédagogie noire du FN et néo-conservateurs (éditions Libertalia).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les attaques violentes dont fait l’objet l’école depuis plusieurs décennies sont une déclinaison autour du même thème : celui du « nivellement par le bas » qui, à terme, va finir par causer l’effondrement du système scolaire. Un débat ranimé par la réforme du collège, mise en place à partir de la rentrée scolaire prochaine. Mai-68 demeure bien pour ces détracteurs le péché originel, le point de départ de la décadence.