France

Auditionné, Papacito évoque une « thérapie de choc pour les ingénus »

Entendu par la police le 16 juin dans l’enquête pour « provocation » au meurtre sur fond de montée de la violence d'extrême droite, le youtubeur Papacito, tout en reconnaissant « erreur » et « maladresse » sur la forme, a, selon nos informations, assuré que sa vidéo simulant l’exécution d’un militant de gauche avait « pour but d’aider les gens d’extrême gauche à survivre à la société qu’ils ont fabriquée ». 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Sa vidéo a pu « représenter une expérience cathartique traumatisante », reconnaît-il.  « Son aspect provocateur p[eut] interpeller et émouvoir », concède-t-il encore, en plaidant, sur la forme, une « maladresse ». Mais sur le fond, Ugo Gil Jimenez ne retire rien, et il le jure : il n’est pas « assez bête et haineux pour formuler un appel au meurtre sur la personne de M. Mélenchon ou de son électorat ».

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA

Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA