Violences sexuelles : la fin du silence Analyse

Comment la parole des femmes a été étouffée

Après la révélation de l’affaire Weinstein, les témoignages affluent sur les réseaux sociaux, pour dénoncer les agressions et le harcèlement sexuels qui pourrissent le quotidien des femmes. Une réalité sociale que la société refusait de voir, d’entendre jusque-là.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est une vague, puissante, venue de loin, qui fissure un ordre établi depuis des lustres. À la suite de l’affaire Weinstein aux États-Unis, des milliers de femmes témoignent sur les réseaux sociaux des violences sexuelles ou du sexisme crasse qu’elles subissent au quotidien. En France, c’est avec le hashtag #Balancetonporc lancé le week-end dernier sur Twitter que des témoignages continuent d’affluer. D’autres arrivent avec le mot-dièse #metoo partout dans le monde, ou #moiaussi, notamment sur Facebook.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA

Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA