Habitat dégradé: l’impossible combat d’une locataire face à l’office HLM de la ville de Marseille

Par

Effondrements, infiltrations d’eau, inondations : toute son adolescence, Linda, une urbaniste parisienne de 34 ans, a vu sa mère se battre contre son bailleur social marseillais. De 1993 à août 2015, elle a habité avec sa mère et sa sœur dans un immeuble très dégradé de Belsunce, à Marseille. Récit.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Linda, 34 ans, a contacté Mediapart quelques jours après l’effondrement le 5 novembre des immeubles de la rue d’Aubagne, à Marseille, qui a fait huit morts. Elle se disait « très choquée » d’avoir entendu « que les autorités publiques ne savaient pas ou que cela était dû à la pluie ». Effondrements, infiltrations d’eau, inondations : toute son adolescence, Linda, aujourd’hui urbaniste en région parisienne, a vu sa mère se battre contre son bailleur social marseillais. De 1993 à août 2015, elle a habité avec sa mère Yamina et sa sœur Emma dans un immeuble très dégradé de Belsunce, au 15 de la rue des Petites Maries, à Marseille.