Une eurodéputée LFI accusée de maltraiter ses collaborateurs provoque le malaise au sein du parti

La députée européenne Anne-Sophie Pelletier est accusée par une dizaine de collaborateurs de « harcèlement » et de « maltraitance ». Alertée depuis des mois, la délégation La France insoumise de Bruxelles a placé « sous tutelle » ses assistants mais n’envisage pas d’écarter l’élue LFI, toujours la bienvenue lors des événements du parti.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La situation est inédite au sein de la délégation La France insoumise (LFI) du Parlement européen. Une situation dans laquelle une eurodéputée, Anne-Sophie Pelletier, est accusée par huit anciens collaborateurs de « harcèlement » et de « maltraitance ». Une situation connue de tous les élus LFI de Bruxelles, alertés sur la souffrance des assistants parlementaires, mais qui semble totalement figée. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal