Philippe Corcuff: «Le confusionnisme actuel profite à la droite extrême»

Par

Comment l’effondrement des repères séparant droite et gauche favorise-t-il l’extrême droite, par le biais de théories complotistes ? Comment ces circuits s’articulent-ils ? Quelle est leur importance au sein des « gilets jaunes » ? Mediapart a demandé de plus amples explications au sociologue Philippe Corcuff.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Avant octobre je ny connaissait rien en politique... jai dailleur pas liker que du fn (sic). » Régulièrement épinglé pour son soutien à des théories complotistes, le « gilet jaune » Maxime Nicolle réagit cette fois, dans un commentaire repéré mercredi 16 janvier par le journaliste Vincent Glad, à la parution, la veille, sur le site de la Fondation Jean-Jaurès, d’un article exhumant plusieurs de ses likes et commentaires positifs postés à la suite de publications de Marine Le Pen, ou encore après une vidéo intitulée « (Attentat de Nice) Grosses contradictions entre la version officielle et la réalité ! » et, au moins une fois, une vidéo, signée BFM, dans laquelle s’exprime Jean-Luc Mélenchon.