A Lunel, le RN rêve de l’emporter face à une droite affaiblie

Par Daniel Martinez et Benjamin Téoule (Le D'Oc)

Dans l’Hérault, Lunel, particulièrement touchée par la pauvreté et le chômage, pourrait passer entre les mains du Rassemblement national, dans un contexte de division à droite et à gauche, et face à un sortant en poste depuis 2001.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Il n’y a rien pour les jeunes dans le centre-ville. Pas de bowling, pas de terrain de foot… Mais le maire a fait construire des arènes à plusieurs millions d’euros. » Adrien* ne mâche pas ses mots à l’égard de la politique de Claude Arnaud, 77 ans, maire divers droite de Lunel (Hérault) depuis 2001. Ce commerçant sur le cours Gabriel-Péri – dans le centre de cette ville de 26 000 habitants qui compte presque deux fois plus de pauvres que la moyenne nationale – regrette beaucoup « l’absence » de politique en matière de jeunesse.