La presse qui sonne l’alarme d’une victoire du FN joue-t-elle à se faire peur, ou les chercheurs qui jugent quasi-impossible une victoire de Marine Le Pen accordent-ils trop de crédit à la science électorale, dont de récents épisodes ont montré qu’elle pouvait être démentie par l’inattendu ? Mediapart a demandé à trois des chercheurs qui écrivent régulièrement dans ses colonnes (lire notre dossier “FN: l'œil des chercheurs”) de mettre des mots sur l’incertitude qui entoure le scrutin présidentiel français, et le rôle dans tous les cas inédit qu’occupe le parti de Marine Le Pen.