Camouflet pour Gérard Larcher : son poulain ne sera pas gendarme de la transparence

Par

Les sénateurs ont rejeté, par surprise, la nomination du candidat choisi par Gérard Larcher pour siéger à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. Pour le président UMP du Sénat, le revers est cinglant. Mais l'intéressé, juge dans la principauté de Monaco, n'a pas donné suffisamment de gages d'indépendance.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un crash en direct. Mardi 19 mai, le candidat choisi par le président UMP du Sénat pour aller siéger à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a raté son audition, au point que les sénateurs de la commission des lois ont rejeté sa nomination, à une voix près. Le camouflet est violent non seulement pour Jean-Michel Lemoyne de Forges, mais surtout pour Gérard Larcher, qui avait tenté d’imposer son « poulain » dans la précipitation et la plus grande discrétion (à la faveur d'une démission suprise d'un des neufs membres).