Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray: le parquet classe la procédure ouverte pour «faux» et «usage de faux»

Par

Après cinq mois d’enquête de la police des polices, le parquet a classé sans suite. Il avait ouvert une procédure après la publication de notre enquête racontant comment la direction du renseignement parisien avait cherché à étouffer un raté à la suite de l’attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« À l’issue des investigations menées par l’Inspection générale de la police nationale (IGPN », la procédure ouverte des chefs de « faux et usage de faux » et « accès ou maintien frauduleux et modification frauduleuse de données dans un système de traitement automatisé de données à caractère personnel mise en œuvre par l'État » a été classée sans suite, a annoncé le parquet de Paris confirmant une information du Figaro, « l’enquête n’ayant pas révélé d’infraction pénale », précise le parquet.