Ils ne sont pas venus, ou si peu. Face au triomphe annoncé du parti d’Emmanuel Macron, La République en marche (LREM), plus d’un électeur sur deux a déserté les urnes. 56,6 % des électeurs se sont abstenus, plus que jamais dans l’histoire de la Ve République. Plus encore qu’au premier tour, le 11 juin, où l’abstention était déjà record. Ce dimanche fermait une longue séquence électorale de sept mois, débutée fin novembre avec la primaire de la droite et du centre. Et partout en France, le constat a été le même : les bureaux de vote sont restés presque déserts.