Dans l’Aude, trois enfants empoisonnés à l’arsenic, l’ancienne mine de Salsigne accusée

Par Philippe Motta

Trois enfants de la vallée de l’Orbiel (Aude), qui reçoit eaux et poussières de l’ancien site minier, ont révélé, après analyse, des taux d’arsenic qui justifient leur suivi par un centre antipoison. D’autres analyses sont en cours. La colère gronde chez les parents qui, depuis plusieurs années, réclament que l’État agisse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans l’Aude, dans la vallée polluée de l’Orbiel, au pied de l’ancienne mine de Salsigne qui suinte des métaux lourds depuis plusieurs décennies, et qui a été ravinée en octobre dernier par une crue, trois enfants ont été soumis à des analyses d’urine après avoir développé des symptômes suspects laissant redouter une intoxication à l’arsenic. Pour chacun d’entre eux, les résultats, obtenus par Mediapart, révèlent des taux suffisamment élevés pour justifier qu’ils soient désormais pris en charge par le centre antipoison du CHU de Toulouse.