Nucléaire : vers « un krach industriel »

Par

Une commission d’enquête sénatoriale fait des constats et publie des chiffres inquiétants sur les perspectives économiques de la filière de l’atome. Pour le sénateur écologiste Ronan Dantec, membre de la commission, « ce n’est pas raisonnable de continuer ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’information est passée un peu inaperçue pour cause de campagne présidentielle : en février, le Sénat a constitué une commission d’enquête « sur le coût réel de l’électricité afin d’en déterminer l’imputation aux différents agents économiques ». Créée à l’initiative des élus écologistes, elle a tenu une centaine d’auditions de responsables industriels, politiques, et associatifs, a commandé une enquête sur la contribution au service public de l’électricité (CSPE) à la Cour des comptes et a fait usage de ses « pouvoirs d’investigation » sur les tarifs d’achat de l’électricité d’origine photovoltaïque. Présidée par Ladislas Poniatowski, sénateur UMP de l’Eure, elle a rendu son rapport mercredi 18 juillet (à lire ici).