A Bordeaux, l’écolo Hurmic impose un changement d’ère à la métropole

Par Jérémy Jeantet

L’élection d’Alain Anziani, maire PS de Mérignac, avec la désignation de Pierre Hurmic comme premier vice-président, marque la fin de plusieurs décennies de cogestion à Bordeaux Métropole. Une nouvelle ère fragile et qui ne s’impose pas sans heurts.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bordeaux (Gironde).– Traditionnellement, l’installation des élus métropolitains à Bordeaux se faisait dans la bonne humeur. Pas de joie expansive d’un côté ni de visages fermés de l’autre. C’est bien simple, il n’y avait ni gagnants, ni perdants. Ni majorité, ni opposition.