Après les affrontements de Sisco, en Corse, le procès est reporté au 15 septembre

Par et

Plusieurs centaines de personnes ont scandé « On est chez nous ! » en apprenant le report du procès et en acclamant les deux villageois impliqués dans les violences de Sisco. Le procureur souligne « l’extrême sensibilité de cette affaire ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le procureur Nicolas Bessone voulait « aller vite ». Mais le procès des cinq personnes impliquées dans les violences de samedi dernier à Sisco, en Corse, et renvoyées en comparution immédiate jeudi 18 août devant le tribunal correctionnel de Bastia, a été aussitôt reporté au 15 septembre. MAnaïs Colombani et Me Jean-Pierre Ribaut-Pasqualini, avocats des trois frères de nationalité marocaine, Jamal, Abdelillah et Mustafa Benhaddou, avaient annoncé, avant l'audience, qu'ils allaient en demander le report, pour l’examen des dossiers de leurs clients. Quatre des prévenus (deux villageois et deux des trois frères) ont été placés sous contrôle judiciaire, le troisième frère étant maintenu en détention provisoire. Quant au quatrième membre de la fratrie, Houcine Benhaddou, il serait en fuite après avoir présenté de faux papiers d’identité.