La «garde biterroise» de Robert Ménard suspendue par la justice

Par

Le tribunal administratif de Montpellier (Hérault) a suspendu mardi la délibération du conseil municipal de Béziers créant une « garde biterroise ». La préfecture de l'Hérault avait déposé fin décembre un référé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le tribunal administratif de Montpellier (Hérault) a suspendu, mardi 19 janvier, la délibération du conseil municipal de Béziers créant une « garde biterroise ». L'idée de cette « garde » voulue par Robert Ménard, le maire (extrême droite) de Béziers, était de faire appel à des bénévoles volontaires – pompiers, policiers, gendarmes, militaires à la retraite – pour patrouiller dans les rues de la commune, en liaison avec la police municipale, « dans un contexte marqué par l'état d'urgence ».