A Chanteloup-les-Vignes, une tension durable entre la population et la police

Le Monde revient sur les affrontements entre habitants et forces de police, dimanche 16 mars 2014, à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les versions divergent, d'un côté des autorités, qui évoquent une banale opération de patrouille tombée sur des jeunes agressifs. De l'autre, des habitants qui décrivent des comportements policiers choquants : une arrestation violente, l'utilisation à tout-va de flashball, des insultes racistes envers des jeunes qui filment la scène, puis leur interpellation, etc. « La police tirait avec ses gom-gom au milieu des gamins », témoigne Raoul, chargé de mission prévention de la délinquance à la communauté d'agglomération. Selon la maire, beaucoup d'habitants se seraient déjà plaints depuis l'arrivée d'une nouvelle brigade au commissariat de Conflans. « Les policiers se comportent comme des miliciens ici », dit un commerçant cité par Le Monde.