Mélenchon fait le plein et plaide pour sa VIe République

Par

Plus de 100 000 « insoumis » ont défilé un brin anarchiquement de la place de la Bastille à celle de la République, à Paris, ce samedi. Au micro, Jean-Luc Mélenchon a détaillé les grands axes du changement de régime qu’il appelle de ses vœux, et les mesures d’urgence qu’il entend adopter en attendant que « l’assemblée constituante » prenne « le temps de faire son travail en écoutant le pays ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tous devant, et lui derrière. Vu de la place de la Bastille, le plumitif a pu un temps croire que la marche pour la VIe République organisée par « La France insoumise », le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, n’allait pas rencontrer le succès espéré par son tribun de héraut. Autour de la colonne du Génie de la Bastille, où il avait organisé et conclu la première édition de ce défilé de campagne présidentielle en 2012, les rangs étaient clairsemés, et parmi eux l’on croisait nombre de communistes faisant part de leurs difficultés à trouver leur place dans une campagne où l’on ne semble pas vouloir de leur soutien, ni de leur service d’ordre. En fond, la sono alterne le tube Hypocrites, remake façon PNL d’un discours de Mélenchon, et une vieille version de la Carmagnole.