Logement social: Nice reste impunément hors des clous

Par

Alors que la ministre du logement promet que la loi SRU qui encourage la construction de logements sociaux va être « pérennisée » et les sanctions durcies, la ville de Nice reste en deçà des objectifs. Sans être sanctionnée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La loi SRU (solidarité et renouvellement urbain), qui devait s’interrompre, va être « pérennisée », a annoncé Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au logement, dans le Journal du dimanche, le 14 mars. Dans sa version actuelle, elle donne à certaines communes l’obligation de disposer, d’ici à 2025, d’au moins 25 % de logements sociaux sur les résidences principales, sous peine de pénalités. Selon les derniers chiffres, la moitié des 1 035 communes qui font l’objet du rattrapage de la loi SRU n’ont pas atteint leurs objectifs entre 2017 et 2019.