L'appel de dix députés en colère : « Nous avons trop de privilèges ! »

Dix députés, de droite comme de gauche, jugent trop timide la moralisation de la vie politique proposée par le gouvernement, et discutée en ce moment à l'assemblée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dix députés, de droite comme de gauche, jugent trop timide la moralisation de la vie politique proposée par le gouvernement, et discutée en ce moment à l'assemblée. Lutte contre les conflits d'intérêts, publication des évolutions du patrimoine, abolition du régime spécial des retraites des députés, fin de l'exonération fiscale sur l'indemnité de frais de mandat, transparence sur la réserve parlementaire, démission obligatoire de la fonction publique… Ils suggèrent des solutions concrètes.