Enseignants et parents s’inquiètent de vivre une nouvelle rentrée chaotique

Par Rouguyata Sall

Le protocole pour les établissements scolaires a été allégé début juillet. Depuis, la circulation du coronavirus s’est accélérée. Même si les enfants sont peu touchés, ils restent de potentiels vecteurs du virus. Les représentants des enseignants et des parents d’élèves attendent des clarifications, pour éviter une rentrée dans la cacophonie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cinq mois se sont écoulés depuis le 12 mars, le jour où Emmanuel Macron a annoncé la fermeture des crèches, des écoles, des collèges, des lycées et des universités. C’était au cours d’une de ses allocutions télévisées, avant même que le confinement général ne démarre. Depuis, élèves, enseignants et parents sont passés par l’école à la maison, un retour en classe optionnel et progressif, puis obligatoire, deux semaines avant les vacances d’été.