Violences sexuelles : une école d’art secouée par des dizaines de témoignages

Après le départ de l’ancienne direction de l’Atelier de Sèvres, à Paris, l’institution a compilé les témoignages d’anciens élèves, qui dénoncent des propos sexistes, des humiliations et un climat propice aux violences sexuelles dans une de ses filières. Une enquête préliminaire a été ouverte en 2019.

Camille Bardin et Salomé Parent-Rachdi

19 décembre 2021 à 18h46

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Quand le 29 janvier 2021, le compte Instagram, My Art Not My Ass, consacré aux violences sexistes et sexuelles au sein du monde de l’art, publie un nouveau témoignage, un post interpelle particulièrement les internautes. « On sait tous de qui elle parle ! Tous les ex-élèves de cette prépa ont des stories à balancer sur les profs mais y en a tellement… », peut-on lire parmi les commentaires. Selon notre enquête, les messages concernent une partie de l’ancienne équipe pédagogique de lAtelier de Sèvres.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal