L'état d'urgence dans la procédure pénale: le débat police-justice

Par

Avant la réforme de la Constitution pour y inscrire l’état d’urgence, et l’examen de textes liberticides modifiant la procédure pénale, débat entre Laurence Blisson, secrétaire générale du Syndicat de la magistrature, et Michel-Antoine Thiers, membre du bureau national du Syndicat des cadres de la sécurité intérieure.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Avant la réforme de la Constitution pour y inscrire l’état d’urgence, et l’examen de textes liberticides modifiant la procédure pénale, débat entre Laurence Blisson, magistrate, secrétaire générale du Syndicat de la magistrature (SM), et Michel-Antoine Thiers, policier, membre du bureau national du Syndicat des cadres de la sécurité intérieure (SCSI).

Sur le sujet, lire : 

Comment l'état d'urgence va entrer dans la procédure pénale

La CNCDH: «La France ne doit pas sacrifier ses valeurs»

Christiane Taubira, le naufrage politique

Antiterrorisme: l'histoire d'une faillite

Et notre dossier : La France face au terrorisme

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale