En commission, la loi «séparatisme» se mue en débat sur le voile

Par

Le début de l’examen du projet de loi sur le « respect des principes républicains » a généré un conflit entre les oppositions et la majorité, accusée de « censure » de centaines d'amendements. Sur le fond, le sujet du voile islamique a cristallisé les échanges.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les députés Les Républicains (LR) entrent en salle des conférences de presse avec le regard des mauvais jours. Ils s’installent à onze sur la petite estrade, derrière leur président Damien Abad. « Nous sommes face à un déni de démocratie comme on en a rarement vu, lance l’élu de l’Ain. C’est inacceptable. Il y a une volonté de museler l’opposition. » C’est sur fond de passe d’armes législative qu’a commencé à l’Assemblée nationale l’examen du projet de loi « confortant le respect des principes républicains », lundi et mardi.