«Biens mal acquis» du clan Bongo: la BNP mise en examen pour blanchiment

Par

La première banque française a été mise en examen pour blanchiment dans le volet gabonais de l’affaire dite des « Biens mal acquis ». Les enquêteurs ont accumulé ces derniers mois une documentation embarrassante sur les dizaines de millions d’euros suspects de la famille Bongo ayant transité sur ses comptes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La première banque française, BNP-Paribas, a été mise en examen pour blanchiment dans le volet gabonais de l’affaire dite des « Biens mal acquis », a annoncé, jeudi 20 mai, l’Agence France Presse (AFP).