EPR de Flamanville: et deux ans de retard supplémentaire!

Par
C'est un revers de plus pour le chantier de l'EPR : EDF vient d'annoncer un nouveau retard de deux ans avant le lancement de ce réacteur nucléaire de troisième génération construit à Flamanville, dans la Manche, le premier de ce type en France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est un revers de plus pour le chantier de l'EPR : EDF vient d'annoncer un nouveau retard de deux ans avant le lancement de ce réacteur nucléaire de troisième génération construit à Flamanville, dans la Manche, le premier de ce type en France. Sa mise en service est désormais prévue en 2016. L'année dernière, l'électricien avait déjà reculé de deux ans la date d'entrée en fonctionnement de l'EPR. Ces délais supplémentaires alourdissent considérablement la facture du chantier, aujourd'hui estimée autour de 6 milliards d'euros, soit presque le double de son prix initial, autour de 3,3 milliards d'euros.