Assa Traoré, sœur d’Adama: «Aujourd’hui, plus personne ne peut parler pour nous»

Par et

Deux ans après la mort d’Adama Traoré dans les locaux de la gendarmerie de Persan (Val-d’Oise), sa famille organise samedi une marche pour exiger la vérité sur les circonstances de sa mort. Plusieurs organisations de gauche ont appelé à y participer. Entretien avec Assa Traoré, sœur du jeune homme et porte-parole du comité Adama.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La famille Traoré dit « avoir perdu confiance » en la justice. Deux ans après la mort d’Adama Traoré, 24 ans, dans les locaux de la gendarmerie de Persan (Val-d’Oise), ses proches ont l’impression que les juges chargés de l’enquête « jouent la montre » – voire que la justice s’acharne sur la famille Traoré : cinq frères Traoré ont été condamnés par la justice ces derniers mois (voir infra). Avec leurs soutiens, ils organisent samedi 21 juillet à Beaumont-sur-Oise une marche pour « exiger la vérité et la justice ».