Episode 5. «Commando Bernard, à l’attaque!»

Par et

Dans le cinquième et dernier épisode de notre série « Le Squale, opérations secrètes », Mediapart révèle que derrière l’incroyable proximité entre le maître espion Bernard Squarcini et le sulfureux intermédiaire Alexandre Djouhri se cachent des liens d’intérêts multiples. Afrique du Nord, Gabon, France, Russie… Leur terrain de jeu est vaste comme le monde.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’ancien chef des services secrets intérieurs sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, Bernard Squarcini, a toujours pris la défense de l’intermédiaire Alexandre Djouhri, l’un des principaux mis en cause de l’affaire des financements libyens, avec le même argument : certes, il fait des affaires, mais il travaille pour le drapeau français.