Alexandre Djouhri mis en examen et placé en détention

L’intermédiaire Alexandre Djouhri, protagoniste clé de l’affaire Sarkozy-Kadhafi, a été mis en examen vendredi pour neuf délits présumés, dont « corruption active », « complicité de détournement de fonds publics » et « blanchiment ». Il a été placé en détention provisoire.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Douze. C’est le nombre de lignes qu’il avait fallu, en décembre 2017, au juge Serge Tournaire pour résumer dans un mandat d’arrêt les lourds soupçons judiciaires pesant sur l’intermédiaire Alexandre Djouhri, protagoniste central de l’un des volets de l’affaire Sarkozy-Kadhafi qui a été remis, jeudi 30 janvier, par les autorités britanniques à la justice française, deux ans après avoir été interpellé à Londres.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal