Après la Suisse, le tennisman Tsonga tombe sous le charme du Luxembourg

Par
Déjà résident fiscal suisse, le numéro un du tennis hexagonal Jo-Wilfried Tsonga est passé par le Luxembourg pour investir dans l’immobilier en France. Une manipulation qui lui permet de diminuer encore un peu plus le montant de ses impôts. L’entourage du joueur invoque, lui, des « raisons commerciales et juridiques ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après avoir raté une partie de la saison de Coupe Davis, le numéro un du tennis français Jo-Wilfried Tsonga devrait faire son retour sous le maillot bleu à l’occasion de la demi-finale contre la Serbie, en septembre. Le rapatriement de sa fortune dans l’Hexagone n’est en revanche pas à l’ordre du jour. Résident suisse depuis plusieurs années, le onzième joueur mondial a en effet discrètement pris la direction du Luxembourg pour réaliser une importante opération immobilière en France, selon les informations de Mediapart. Son entourage confirme, invoquant des « raisons commerciales et juridiques ». Mais à l’époque de sa mise en place, l’opération pouvait surtout permettre à Tsonga de réaliser une double optimisation fiscale, par rapport à la France comme par rapport à la Confédération helvétique.