Sarkozy-Kadhafi : la bombe des archives Gaubert

Homme de l’ombre de Nicolas Sarkozy depuis les années 1980, l’affairiste Thierry Gaubert avait laissé des traces explosives sur la Libye dans ses ordinateurs. Les preuves dormaient depuis onze ans dans les armoires de la police. Elles viennent de parler.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Deux lettres, des annotations et un secret : « NS », « dîner NS », « cadeau NS », « rdv NS », « NS hier », « NS-campagne », « note NS »… Les enquêteurs chargés de l’affaire des financements libyens ont mis la main, au printemps dernier, sur un trésor qui dormait depuis plus d’une décennie dans l’armoire des scellés de la police anticorruption.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal