Philippe dénonce un détournement du droit de retrait à la SNCF

Par
Le Premier ministre Edouard Philippe a dénoncé samedi un détournement "inacceptable" du droit de retrait à la SNCF où le trafic était encore "très perturbé" en ce premier jour des vacances scolaires de la Toussaint, faute d'accord trouvé entre salariés et direction du groupe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le Premier ministre Edouard Philippe a dénoncé samedi un détournement "inacceptable" du droit de retrait à la SNCF où le trafic était encore "très perturbé" en ce premier jour des vacances scolaires de la Toussaint, faute d'accord trouvé entre salariés et direction du groupe.