Annulation de la dette publique: la pomme de discorde des économistes hétérodoxes

Par

La violence de la polémique sur l’annulation de la dette publique détenue par la BCE a divisé le camp hétérodoxe en économie. Elle a révélé des stratégies divergentes, des appréciations différentes de la réalité économique, mais aussi de vraies ruptures théoriques. En cela, le débat ouvre aussi des perspectives. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’intensité du débat parmi les économistes sur l’annulation de la dette publique détenue par la Banque centrale européenne (BCE) a de quoi surprendre. Certes, les coups de chaud dans une science qui reste traversée par des conceptions radicalement différentes ne sont pas rares. En 2015, le pamphlet de Pierre Cahuc et André Zylberberg contre les adversaires du « nouveau consensus » néolibéral qu’ils qualifiaient de « négationnistes économiques » avait naturellement donné lieu à des passes d’armes violentes avec ceux qui ne se reconnaissaient pas dans l’économie dominante.