Berger rejette l'idée de contreparties aux aides sociales

Par
Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a dénoncé jeudi l'idée d'exiger des contreparties au versement des aides sociales, une proposition qui relève selon lui de la "stigmatisation" des bénéficiaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a dénoncé jeudi l'idée d'exiger des contreparties au versement des aides sociales, une proposition qui relève selon lui de la "stigmatisation" des bénéficiaires.