François Fillon et Marine Le Pen étaient au spectacle. Lundi soir, pendant les dix petites minutes du débat consacrées à la transparence et à la moralisation de la vie publique, les deux candidats inquiétés par la justice ont assisté aux échanges de Benoît Hamon et Emmanuel Macron sans dire un mot. Le sourire aux lèvres pour le premier. La mâchoire crispée pour la seconde. Le tout sans qu’aucune question ne leur soit jamais posée sur les affaires.