"Gilets jaunes": Polémique sur le recours à l'armée

Par
Le gouvernement a pris le risque de déclencher une nouvelle polémique en évoquant le recours aux militaires du dispositif antiterroriste Sentinelle pour appuyer policiers et gendarmes dans les opérations de sécurisation, après le saccage des Champs-Elysées samedi lors de manifestations de "Gilets jaunes".

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le gouvernement a pris le risque de déclencher une nouvelle polémique en évoquant le recours aux militaires du dispositif antiterroriste Sentinelle pour appuyer policiers et gendarmes dans les opérations de sécurisation, après le saccage des Champs-Elysées samedi lors de manifestations de "Gilets jaunes".