Jean-Marie Le Pen, exclu du Front national, attaque en justice

Par

Le bureau exécutif du Front national (FN) a annoncé jeudi soir l'exclusion de Jean-Marie Le Pen, fondateur du parti, qui avait été auditionné dans l'après-midi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jean-Marie Le Pen a confirmé vendredi qu'il attaquerait en justice son exclusion du Front national (FN), un « assassinat » qui a selon lui été « perpétré et ordonné par sa fille » à la tête d'un « peloton d'exécution ». « C'était une mascarade, un guet-apens, un simulacre », a déclaré Jean-Marie Le Pen vendredi sur RTL. « C'est Marine Le Pen qui a pris cette décision elle-même », a-t-il ajouté, se disant victime d'un « assassinat perpétré et ordonné par sa fille » mais assurant être toujours président d'honneur du parti. « Elle commandait au loin au téléphone le peloton d'exécution mais elle ne voulait pas en faire partie parce que ça fait vilain, c'est sale de tuer son papa, alors elle n'a pas tué papa directement mais elle l'a fait tuer par des sbires. »