EELV: Yannick Jadot trépigne, le parti temporise

Par

L’eurodéputé veut accélérer le processus de désignation du candidat écologiste pour 2022. Mais entre les réticences des Verts vis-à-vis du présidentialisme et l’agenda chargé de cette fin d’année, la direction d’Europe Écologie-Les Verts ne l’entend pas de cette oreille.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Yannick Jadot n’y tient plus : vite, profiter de la bonne dynamique des municipales pour se mettre en ordre de marche pour 2022. Jeudi 20 août, l’eurodéputé a convoqué la presse dès l’ouverture des Journées d’été des écologistes, organisées, Covid oblige, masquées, et en banlieue parisienne. L’ancien de Greenpeace veut faire passer un message à son propre parti : il faut hâter la désignation du candidat écologiste à la présidentielle et organiser un vote interne avant le mois de janvier. Une proposition qui sera sans nul doute au menu du prochain conseil fédéral (le parlement du parti) d’Europe Écologie-Les Verts (EELV), le 20 septembre prochain.